vendredi 23 octobre 2015

Cogepart - Les tueurs nés de la route


J’ai pu aujourd'hui constater le comportement accablant d’un livreur de la société Cogepart. Cette personne, s’est permis de me doubler dans un large excès de vitesse, dans une zone dangereuse, à l’approche d’un virage sans visibilité, sans mettre de clignotant. Au mépris de toute sécurité et de respect d’autrui, il a ensuite continué son chemin en étant largement au-dessus de 50 km/h, là où la traversée du village est limitée à 30 km/h, en grillant fiévreusement un stop.

Cette camionnette arborait pourtant un blason « CO² limited », faisant sans doute référence à une pseudo responsabilité de l'entreprise sur son bilan carbone. Malheureusement, faire livrer des colis par des gens bas de plafond n'a pas toujours permis de faire une quelconque économie, à commencer par sa propre vie.
 
C'est assez paradoxal en ce jour où l'on annonce 43 morts dans un accident de la route à Puisseguin (Gironde), et où les syndicats de professionnels de la route clament haut et fort, la main sur le cœur, leur sérieux, leurs engagements, et leur responsabilité.
Chez Cogepart, en tout cas, on ne doit pas écouter les nouvelles...

lundi 12 octobre 2015

Céréales Kellog’s - Pourquoi un packaging en arabe ?


L’industrie agroalimentaire fait de plus en plus d’économies sur le packaging de ses produits. Les marchés étant de plus en plus globalisés, il n’est donc pas rare de trouver un emballage sur lequel les instructions et composition du produit sont écrites en plusieurs langues. Et c’est même parfois un atout pour les populations frontalières, voire le tourisme. On y trouve couramment bon nombre de langues européennes en plus du français : néerlandais (notamment pour le marché belge), espagnol, italien, grec, allemand, plus rarement l’anglais…

 
Kellog’s a pourtant pris une orientation différente. Pour ses Special K vendus en France, dont le service consommateur mentionne clairement des adresses basées en France, les informations nutritionnelles et de recettes sont exprimées en 2 langues : le français, et l’arabe. J’ai beaucoup de mal à comprendre ce choix. Pourquoi aucune autre langue de l’Union Européenne n’est-elle présente ? Pourquoi pas le chinois ou l’hindi ? Pourquoi pas tout simplement une langue internationale comme l’anglais ?

Je serais curieux de connaître les raisons de tels choix qui ne me semblent pas cohérent par rapport à un marché français et européen.