mercredi 30 avril 2014

Intermarché et gigot de vache

Cher Intermarché, c’est “La qualité d’abord”. La qualité des produits, bien entendu. D'ailleurs, grâce à Intermarché, je vais pouvoir goûter à du gigot de vache d'une qualité certaine.
En dehors de cette mention plutôt anodine et assez drôle, cette erreur soulève des questions un peu plus profondes sur la traçabilité de la viande du distributeur, sur le sérieux du suivi des viandes, et plus généralement sur la confiance que le consommateur peut accorder aux mentions obligatoires de l'étiquetage.
Devrais-je avoir aussi des doutes sur les étiquettes de barquettes de viandes qui me semblent correctes ?
image

mardi 15 avril 2014

Remboursement retard TGV : L’escroquerie SNCF

Isabelle Lefort est la Responsable du Service Garantie Ponctualité de Caen (avec majuscules dans le texte). Sous ce nom à rallonge se cache le service de la SNCF chargé de traiter les demandes de dédommagements pour les retards des trains. Isabelle m’a écrit et a répondu par mail à ma demande faite en ligne. Elle m’a dit :
A la suite du retard subi au cours de votre voyage, vous nous avez adressé votre billet pour demander une compensation financière.
Avant toute chose, je souhaite vous faire part des regrets de SNCF pour ce retard et les désagréments qu'il a pu vous causer.
Après analyse de votre dossier, je ne peux cependant répondre de manière positive à votre attente. En effet, la compensation, au titre de la Garantie Ponctualité incluse dans LA GARANTIE VOYAGE, s'applique aux retards de 30 minutes et plus.
Isabelle, qui est à Caen, et qui traite le retard d’un train partant de Karlsruhe et arrivant à Paris, doit avoir une vraie connaissance du parcours de tous les trains. D’ailleurs, elle le sait beaucoup mieux que ma montre et l’horloge du quai de la gare de l’Est qui affichaient toutes 2 la même heure : 30 minutes de retard par rapport à l’heure prévue lorsque le TGV s’est arrêté en bout du quai. De la fenêtre de son bureau, à Caen, Isabelle n’a d’ailleurs pas pu voir ses collègues SNCF qui, sur le quai de mon train, distribuaient les enveloppes retard pré-remplies à tous les voyageurs pour, justement, lui faire parvenir nos demandes.
Mais Isabelle doit avoir des objectifs. Ceux de réduire les compensations malgré les regrets pour les désagréments causés ; ceux de réduire son temps de traitement des dossiers ; ceux de faire semblant d’améliorer le service d’une société nationale de transports au désarroi.
Aussi, j’aurais aimé répondre par mail à Isabelle. J’aurais aimé lui dire qu’elle ne fait pas son travail correctement et honnêtement. Comme elle m’avait écrit avec son adresse ne_pas_repondre@sncf.com, je ne pouvais la joindre de nouveau et je pensais alors que, si jamais Isabelle existait vraiment, elle me prenait tout de même pour un imbécile.

À Caen un service SNCF de qualité pour ces retards et les désagréments qu'il a pu nous causer ?