lundi 2 décembre 2013

Amazon teste la livraison par drone

Que ne ferait-on pas pour avoir sa commande internet livrée en 30 minutes. Pour rassasier cette boulimie de consommation instantanée, Amazon a annoncé le projet au nom de code Prime Air, sensé livrer le client par… drone. Aux États-Unis du moins. Bien sûr les problèmes techniques sont nombreux, et la législation du vol de ces engins l’est également. Mais outre l’exploit et le côté fun, et en dehors de tout buzz de cette opération (qui pourrait d’ailleurs rapidement se révéler être uniquement une opération de communication), je me demande si les têtes pensantes du vendeur en ligne se sont vraiment posé les bonnes questions sur ce machin. Quel est donc l’intérêt de mettre un pilote derrière chaque drone, sachant les distances à parcourir –surtout aux États-Unis-, connaissant les difficultés d’accès au logement du particulier (certes, les américains sont davantage en maison individuelle, mais ils sont également restés champion des câblages aériens dans les paysages urbains et semi-urbains), et ne pouvant surtout être capable de lisser les coûts et temps de livraison sur un tournée complète ?


Quand la technologie s’applique bêtement à une consommation déraisonnée…

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire