jeudi 23 février 2012

Van Halen - A Different Kind Of Truth

Van Halen - A Different Kind Of TruthJe parle d’un temps que les moins de 20 ne peuvent pas connaître. Celui où le rock était légion de guitares saturées, de cheveux longs et pantalons moule-attributs. En c’temps-là, Van Halen s’était taillé la part du lion. C’était également des temps où l’on n’avait pas encore nécessairement entendu le tube méga-planétaire ‘Jump’ qui deviendrait plus tard, malheureusement, le chant des patriotes d’une équipe française de foot. Non, à l’époque, Van Halen était simplement un groupe de rock, avec guitariste de génie, un chanteur charismatique, un batteur surpuissant et un bassiste subtile qui cimenterait le tout.

Et puis 30 ans ont passé. Le groupe a changé, s’est déformé, reformé. Les musiques ont mûri, à s’en flétrir. L’alcool, les maladies et les modes sont passées par là pour en finir. Croyait-on.

Mais v’là-t-y pas que par un beau jour -mais frais- de février 2012, le groupe Van Halen dans sa formation presque initiale proche de l’andropause nous a ressorti un album tout neuf intitulé « A Different Kind Of Truth ». En d’autres temps, c’eût pu être plutôt pris pour une blague. Mais c’est plutôt une claque ; celle que l’on se prend en écoutant un Eddie Van Halen au meilleur de la forme de ses 20 ans, et un David Lee Roth qui n’a rien perdu de sa glotte et de ses mimiques vocales, le tout ficelé dans des compo dignes de leurs débuts, pour ne pas dire datant réellement de leurs débuts. Un retour de 30 ans en arrière qui donne vraiment envie de se faire repousser les cheveux et les cordes de guitare. Un petit bémol toutefois pour une production un peu légère, au son ni vintage ni moderne, et manquant de relief.

A Different Kind Of Truth  - À écouter de toute urgence !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire