mercredi 13 avril 2011

Expéditions chez Sarenza

Sarenza, leader de la vente de chaussures par internet, commence sérieusement à se démarquer dans le domaine de l’e-commerce. De par le secteur d’activité, du moins, voire par l’efficacité de la livraison. En revanche, je me désole toujours de voir que les processus mis en place dans de telles entreprises sont loin d’être optimisés pour le client. Tout au plus ils le sont dans un souci de rentabilité économique de l’entreprise, mais peu axé sur le développement durable.

Chez Sarenza, donc, lorsque vous commandez une paire de chaussure de bébés, celle-ci vous est livrée dans une boîte gigantesque, non adaptée à la taille de l’article. D’où gâchis d’emballage, et surpoids de l’envoi. Par ailleurs, ce colis n’étant pas aux standards des boîtes aux lettres, il vous faudra donc vous taper ce petit aller-retour si désagréable au guichet de la poste si vous n’êtes pas disponibles aux heures de passage du livreur de la Poste. D’où perte d’énergie, de temps, et de carburant si vous habitez dans une zone isolée.

C’est dommage. Une simple adaptation du colisage permettrait des économies à différentes échelles. Voire même une amélioration de l’image de qualité de la marque.image

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire