mercredi 9 mars 2011

Bio-pétrole ou comment créer un pétrole durable de synthèse

Comment palier la raréfaction des énergies fossiles ? Un procédé scientifique et industriel piloté par la société (française) BFS semble avoir trouvé la réponse : créer un pétrole de synthèse à partir du CO2 présent dans l’environnement. Il s’agit en quelque sorte de recréer des conditions physiques permettant de produire en quelques heures ce que la nature mets des milliers d’années à générer.



Une usine pilote installée à Alicante est d’ores et déjà capable d’absorber 12.000 tonnes de CO2 et de produire 5.500 barils de bio-pétrole. À terme, cette usine serait même capable de produire 220.000 barils de pétrole par an.

Idéal ? Génial ? Révolutionnaire ? Un projet à suivre de très près en tout cas. D’autant que de tels procédés, s’ils s’avéraient produire un pétrole « durable », ne manqueraient pas de poser tout un tas de problème macro-économique et politiques. Que deviendrait, par exemple, la stabilité des pays de l’OPEP ? À quel point ce pétrole renouvelable relancerait-il une utilisation effrénée de la voiture et dans quelle mesure les infrastructures déjà saturées seraient-elles adaptables ? Que serait l’évolution des pays émergents si la voiture continuait à se développer et devenait accessible par toutes les couches sociales comme dans nos pays ? C’est un vaste débat qui, pour autant, ne change en rien cette idée de bio-pétrole qui semble promis à un très bel avenir.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire