mercredi 26 janvier 2011

Piratage internet et télé connectée

Tout juste sortie du MIDEM, la presse économique faisait le point ces derniers jours sur l’état du marché des média. Et, le même jour dans le même journal, on pouvait lire à quelques pages d’intervalle deux articles intéressants.

Le premier était sur le piratage, faisant état que la moitié des français pirate du contenu sur internet, majoritairement pour une raison de coût.

Le second était sur la télévision connectée à internet, sorte d’eldorado du constructeur d’équipements électroniques au moyen duquel il se verrait bien maximiser ses revenus en proposant des contenus audio et vidéo premium.

Voilà donc un beau paradoxe ! On tente de proposer au consommateur toujours plus des services payants, qu’il n’est de toute façon pas prêt à acheter.

Le consumérisme poussé à son paroxysme, en quelques sortes… Le tout élaboré par des gens issus d’écoles de commerce qui pensent d’abord au chiffre d’affaire qu’ils peuvent mathématiquement dégager de leur pseudo innovations, avant même de penser aux réalités de marché et aux besoins du client. Comme le résume très bien un directeur marketing cité dans l’article : « La télé connectée n’est pas une demande du public. C’est un service supplémentaire qu’on lui offre ». On a tout dit.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire