mardi 16 novembre 2010

REOMi Taxe Ordures ménagères

J’habite dans une petite ville faisant partie d’une communauté de commune présidée par un petit roitelet qui, sous couvert d’éco-responsabilité et d’écologie de bas étage, vient communiquer largement sur le changement de gestion du ramassage des ordures que la communauté allait de mettre en place, ainsi que sur la taxe qui va avec.
Cette REOMi (Redevance d’Enlèvement des Ordures Ménagères incitatives) consiste à payer une taxe annuelle d’environ 150 € par an et par foyer, à laquelle s’ajoute un prix à la levée de votre poubelle de 2,20 € d’ordures ménagères et de 1,10 € pour le bac d’emballage. De plus, les déchets verts ne seront à présent ramassés que s’ils sont empaquetés dans des sacs au seul logo de la communauté, facturés arbitrairement 80 centimes l’unité.
Si l’on en croit la propagande locale, cette tarification se voudrait juste et plus éco-responsable, car elle forcerait l’usager à augmenter son tri sélectif et à réduire ses déchets.
C’est faux. Et dans les faits, c’est tout le contraire. Car :
1/ La facturation se fait au nombre de levées de votre poubelle (une puce a été installée l’an dernier sur chacun des containers) et non au poids de déchets. Or le ramassage des ordures est hebdomadaire dans ma commune. Donc pour des raisons évidentes d’hygiène, il est ainsi nécessaire de sortir sa poubelle toutes les semaines. Et ce, quel que soit le volume de déchets. Par conséquent elle est injuste car 1 personne célibataire ou une famille de 4 personnes paieront le même montant pour des quantités de déchets qui peuvent être différentes. Mais en aucun cas, il ne peut y avoir une incitation à la réduction des déchets.
Pour être juste, il faudrait que ce soit une tarification au poids, afin notamment d’inciter au compostage.
2/ Elle ne forcera pas l’usager à trier, mais poussera au contraire le consommateur à tout mettre dans un seul container pour éviter de payer la levée de 2 bacs (1 pour ordures ménagères + 1 pour emballages). On verra vraisemblablement les petits emballages être mis dans la poubelle des ordures ménagères –et personnellement, c’est ce que je commencerai à faire- ou, pire, des ordures ménagères dissimulées dans le container d’emballages, le prix à la levée de celui-ci étant 2 fois inférieur.
Pour être éco-responsable, il faudrait une indifférentiation de prix entre les ordures ménagères et les emballages.
3/ Jusqu’à présent, tous les gens de la commune ayant un jardin déposaient leurs déchets verts dans des grosses poubelles plastiques qu’ils avaient achetées, ou dans des grands sacs poubelles, les petits déchets étant déjà très majoritairement compostés par les particuliers; Les éboueurs vidaient les contenus et prenaient soin de laisser les contenants. Ou bien l’on faisait des fagots de branchages qui partaient également sans problème dans la benne…Et tout se passait très bien avec des équipes de ramassage particulièrement performantes et consciencieuses. Avec cette REOMi et l’obligation de prendre des sacs papier –même recyclables, mais exclusifs - de la Communauté, on ne pourra plus faire de fagots, ni stocker ses déchets verts dehors (dans son jardin par exemple) plus de quelques jours sans risquer que les sacs ne prennent l’eau et ne se déchirent sous le poids d’un contenu de toutes façons relativement faible. Je crains que cette mesure n'incite certains utilisateurs à jeter leurs déchets verts en pleine nature, ou à les brûler dans des conditions peu sécurisées.
Un vrai développement durable aurait gardé le ramassage dans des contenants réutilisables, voire en installant un container particulier à cet effet.
Mais de cela, rien n’est fait. Rien n’est pensé par ces dirigeants à la petite semaine qui n’ont jamais dû vider une seule poubelle, ni même entretenu un jardin de leur vie. Mais en attendant les prochaines élections, je me permettrai de penser que ces mesures financières désolantes aident à remplir des caisses, si légales soient-elles, et démontrent le peu d’entrain de ces petits politiques à améliorer la vie de leurs concitoyens.

8 commentaires:

  1. Joli billet ! Mais vous oubliez de préciser que les familles nombreuses sont les plus pénalisés par le passage de la teom à la reomi . Selon quels critères ? (mystère)... Vous avez raison de dire qu'elle n'est aucunement incitative , de plus le principe pollueur payeur n'existe même pas , bien au contraire..... Ne serions nous pas dans la même circonscription ??
    CDT

    RépondreSupprimer
  2. Votre article résume totalement ma pensée sur cette nouvelle Redevance. Il est certain que cela va accroitre les déviances comportementale vis à vis du tris des déchets plutôt que de les réduire.

    Concernant la tarification, elle est on ne peut plus obscure. Il s'agit donc d'un tarif annuel auquel on ajoute un tarif de levée de chacune de nos poubelles ? Par exemple 150€ annuel + 52 * 2.5€ pour les ordures ménagères ? si c'est le cas, c'est exorbitant !

    RépondreSupprimer
  3. 150 € annuel + 52 * (2,20 + 3,10) puisqu'il y a deux bacs. c'est en effet exorbitant. Et cela ressemble étrangement à ce qu'on applique chez moi... La fronde gronde...

    RépondreSupprimer
  4. Et vous oubliez un point de développement durable : si les gens ne sortent plus leurs poubelles qu'une fois de temps en temps, cela veut dire que le camion de ramassage ne reviendra pas à plein. donc pour une fréquence de ramassage identique, on aura une empreinte carbone nettement supérieure.

    RépondreSupprimer
  5. le probleme est le cout de fonctionnement des déchetteries qui est inclus dans les montants forfaitaires...
    Il faut faire payer les "gros" utilisateurs des déchetteries...

    RépondreSupprimer
  6. Je pense que nous sommes de la même comcom...
    Point intéressant à noter depuis la partution de cet article: avant les fêtes, il était possible de voter en ligne la validation de ce projet. Manque de chance, et malgré des codes personnels envoyés par la poste (encore à nos frais), le site n'était pas fonctionnel. Mon vote a donc été impossible. Quand Reomi rime avec parodie de démocratie.

    RépondreSupprimer
  7. je pense comme vouscette loi est pas du tout dans nos avantage nous familles nombreuses.avant en taxe fonciere j'avais 200 euros actellement j'ai 113euros tous les 4 mois de poubelles.et de quel droit nous oblige t'on a avoir un bac de 240l au lieu de 120l sous pretexe d'etre 5?je cherche un endroit pour me defendre mais je ne trouve pas si quelqu'un peut m'aider?
    de plus ils ont demande l'avis a qui pour passer du teomi au reomi aux elus sans passer par la population vive la democratie....

    RépondreSupprimer
  8. J'avais aussi le plus grand modèle de bac. Je l'ai fait changer pour un plus petit, beaucoup moins chers, et suffisant pour mes besoins.

    Quant à l'avis... il a été demandé. Mais le pseudo débat a été risible.

    RépondreSupprimer