vendredi 29 octobre 2010

Clichés - La France dans le monde

On parlait la semaine passée de la manière dont la France peut être perçue à l’étranger. Mais il est vrai qu’il n’y a pas nécessairement besoin de grosses grèves pour avoir ces images qui nous collent à la peau.


Ce film d’animation nous rappelle la liste presque exhaustive de ces clichés que, personnellement, je constate régulièrement dans l’inconscient collectif d’un business international, pour ne pas dire outre-Atlantique…

mercredi 27 octobre 2010

Combien d’internautes en France ?

Selon Médiamétrie, 18,3 millions de foyers ont accès à Internet en France (Septembre 2010), dont 95% équipés du haut débit. Le cap des 2 tiers de foyers équipés d’un accès internet est donc atteint (67,7%).
Parmi la population âgée de 11 ans et plus, on compte désormais 37,3 millions d’internautes, soit près de 70% des français. C’est une hausse de 11% par rapport à Septembre 2009.

mardi 26 octobre 2010

Médecine par internet : L’Arlésienne

Un décret paru au Journal Officiel reconnaît enfin légalement la télémédecine. Il en donne également une définition précise. C’est ainsi un ensemble d’actes médicaux, réalisés à distance, au moyen d'un dispositif utilisant les technologies de l'information et de la communication.

C’est une très bonne chose pour la consultation, l’expertise, la surveillance et l’assistance à distance du malade. Et de l’avis de beaucoup, ce sera notamment un moyen d’apporter une médecine efficace dans des zones d’habitation où la pénurie de médecins se fait parfois ressentir.

Et là, je me gausse. J’aime cette idée de l’aide ou du diagnostic apporté au patient à distance. Elle est moderne. Mais cela fait 20 ans qu’elle est moderne. Et 20 ans que l’on entend dire que, bientôt, on pourra apporter des solutions aux malades par internet, par caméra, par téléphone, etc. Et de nous montrer régulièrement l’exemple de quelques voisins européens qui, eux, implémentent cette solution plutôt que de la promettre depuis des lustres. Mais en France, jamais.

Si la technologie permet aujourd’hui d’exercer cette télémédecine, théoriquement, il y a pourtant 3 points bloquants qui freinent le déploiement d’une telle pratique.

1. Il y a tout d’abord la profession médicale. Eh oui, il reste encore dans ce pays une frange de médecins hermétiques à toute technologie, qui ne veut surtout pas s’équiper d’ordinateurs, qui refuse encore de prendre la carte vitale, et qui en plus a la suffisance de croire que son omniscience la dispense de tels outils.

2. Là où les généralistes et les hôpitaux se font plus rares, la densité de population est elle aussi plus légère. On parle ici de zones rurales, avec souvent une population vieillissante. Et cela pose deux soucis. Premièrement, les infrastructures techniques suivent une logique économique. De fait, l’internet haut débit n’est pas une réalité et peut ne jamais le devenir. Point de câble, tout au plus un accès ADSL à moins d’1 Mbps qui ne permettra pas d’établir, par exemple, des connexions audio ou vidéo de qualité. Deuxièmement, l’utilisation de l’outil informatique par une population vieillissante n’est généralement pas chose facile. Cumulez ces deux problèmes et vous obtiendrez un handicap insurmontable à la télémédecine, quels que soient les moyens mis en œuvre.

3. La confidentialité de l’information médicale, alliée au coût qu’une médecine de qualité représente, nécessitent une sécurisation des données et des transactions, une authentification du patient, ainsi qu’un stockage synchronisé des dossiers (tant chez le patient, que chez les médecins, les organismes de sécurité sociale, les mutuelles ou les pharmacies). Alors, effectivement, la Carte Vitale peut représenter un de ces « jetons » de sécurité. Du moins, dans sa version 2 que l’on nous promet depuis des années, mais qu’aucun organisme gouvernemental englué dans ses trous de sécu et ses aléas politiques a toujours repoussé. Déjà qu’il avait fallu attendre une décennie avant que la Carte Vitale dans sa version 1 soit réellement utilisée ! Et puis, non seulement il faudrait créer l’infrastructure et les standards de cette carte, mais il faudrait aussi accepter d’être dépendant d’une l’industrie privée pour l’implémentation, le déploiement, la maintenance des systèmes, ce qu’un état préfère éviter autant que possible afin d’occuper ses fonctionnaires techniques et de garantir sa pseudo-souveraineté. Et enfin, il faudrait que chaque internaute ait également le lecteur de carte adapté, avec des surcoûts et des difficultés d’utilisation inéluctables.

Je vais donc attendre encore quelques années, ou dizaines d’années, pour voir enfin une vraie télémédecine adaptée. Et en attendant, je vais continuer à glander dans des salles d’attente avec des Paris Match périmés de 6 mois et aux pages grasses, de regarder mon toubib m’écrire sa feuille de soin avec son Mont-Blanc, et d’attendre que des charlots de la CPAM me perdent ce foutu papier. En attendant, je continuerai à mettre ma carte Vitale à jour via des bornes équipées de Minitel.

À moins que je n’aille vivre dans un pays moderne, en Suède par exemple.

lundi 25 octobre 2010

Sony arrête le Walkman

Après 31 ans de bons et loyaux services, le Walkman se meurt. Sony a en effet annoncé aujourd’hui abandonner la vente de ses baladeurs à cassette au Japon, même s’ils resteront néanmoins commercialisés dans certains pays.

Sony a vendu plus de 220 millions de Walkman à cassette dans le monde depuis sa création.

Vendre une voiture pour pièces

Dalila nous contacte afin d’exposer le problème qu’elle a rencontré lors de la vente de sa voiture. Tout commentaire susceptible de l’aider sera le bienvenu.

Bonjour,

J’ai vendu une voiture pour pièces il y a environ 1 an et demie à un particulier au prix de 150 euros. Cette personne n’a pas changé la carte grise, et moi, après quelques mois, j’ai jeté (bêtement) l’acte de vente. En effet, la voiture étant vendue pour pièces, je n’ai pas jugé nécessaire de garder le document et je ne l’ai pas déposé en préfecture pour les mêmes raisons. Seulement, cette personne a été contrôlée par la police et apparemment s’est enfuie en abandonnant la voiture. La police m’a convoquée et je suis inquiète car je n’ai plus de documents. La voiture est à la fourrière depuis plusieurs mois voire un an et j’ai peur d’avoir une forte somme à payer bien que j’aie vendu cette voiture. Je n’ai que le témoignage de mon mari et mon beau-frère qui ont assistés à la vente.

Il s’agit d’une vieille R5 et je m’inquiète d’avoir à régler des centaines d’euros voire plus. Pouvez-vous me renseigner ? J'ai lu qu'après un délai de 45 jours le véhicule était considéré comme abandonné et soit vendu soit détruit. Cela s'applique-t-il dans mon cas car c'est la police qui a demandé à mettre ce véhicule en fourrière ? Peuvent-ils le faire garder plus longtemps et me faire supporter les frais ?

samedi 23 octobre 2010

Service-public.fr fête ses 10 ans

image

Le site officiel de l’administration française fête ses 10 ans. Si l’on considère que le site a ouvert en 2000, à une époque où le taux de pénétration d’internet dans les foyers était faible –comparativement à aujourd’hui- et si l’on constate que 37% seulement des français connaissent ce site, on peut en déduire que l’administration est finalement plus en avance sur son temps que ce qu’on voudrait bien croire…

Où acheter son pain ?

Lors du dernier sondage Clan Conso, nous vous demandions à quel endroit vous achetiez votre pain. 62% d’entre vous disent préférer aller en boulangerie, contre 10% en grande surface et 2% chez un petit commerçant. En revanche, 21% des répondants n’ont pas d’habitude particulière et vont au plus pratique.

Et n’oublions non plus pas les 5% qui ont répondu qu’ils n’achètent jamais de pain !

vendredi 22 octobre 2010

Après la pénurie d'essence, l'augmentation du prix

Les stations services commencent à être réapprovisionnées en essence et en gazole. C’est une bonne chose pour l’automobiliste. En revanche, cet afflux d’or noir raffiné va avec son lot de surprises pour le consommateur : une augmentation drastique des prix à la pompe.

J’ai pu le constater hier. Une station Total proposait des prix pour le gazole environ 6% supérieurs à ceux généralement pratiqués avant la grève (+8 centimes en 1 semaine), et à un montant jamais égalé depuis que le prix du pétrole avait flambé il y a deux ans. Et pourtant, le dollar n’a jamais été aussi fort depuis 8 mois et le prix du baril est relativement stable.

À qui la faute, donc ?

Certes, les pétroliers ont leur part de responsabilité. Ce sont eux qui fixent les prix selon leurs propres lois, exclusivement basées sur celles de la rentabilité et du profit. Et puisqu’ils risquent de baisser leurs marges à cause des grèves (immobilisation des ressources tout en continuant à payer pour les structures et les personnels), ils tenteront de rattraper leurs objectifs financiers. Et ils y arriveront sur le dos du consommateur.

Mais ne nous trompons pas sur la vraie nature de cette augmentation à la pompe. C’est cette grève faite par un petit nombre de contestataires d’une réforme qui parfois même ne les concerne pas, entraîne des répercussions directes sur le pouvoir d’achat de tous. À commencer par cette France qui se lève tôt, et qui a besoin de carburant pour aller bosser. Elle.

On a une fois de plus la preuve que quand une minorité fout la merde, tout le monde paie pour la nettoyer.

Les amis de réseaux sociaux

Le chiffre inutile de la semaine : 96 ! C’est le nombre moyen d’amis qu’ont les français connectés aux réseaux sociaux. En comparaison, les brésiliens en ont 231, les chinois 68 et les japonais…29.

À noter que les français passent 4 heures par semaine à consulter leurs réseaux sociaux.

(source TNS Sofres)

jeudi 21 octobre 2010

Réductions Quick avec la carte Carrefour

Jusqu’où se nichera le co-marketing à la petite semaine ? Cette fois, c’est Carrefour et Quick qui s’y collent : Les détenteurs de la carte fidélité Carrefour ou de la carte PASS Master Card auront désormais droit à 30% de réduction chez Quick sur un menu enfant (Magic Box ou Menu Top) pour l'achat d'1 menu XL.

Je trouve bizarre que Carrefour, qui d’un côté tente de se donner une image de produits sains et de qualité, encourage ses clients à aller se gaver de malbouffe en menu XL avec ses gamins.

Si ça ce n’est pas du win-win marketing à deux balles…

mercredi 20 octobre 2010

Maison en vente de Ronnie James Dio

Ah, le rock, ses stars et leur bon goût !

Le chanteur Ronnie James Dio (Black Sabbath, Rainbow, Dio) est décédé il y a quelques mois, et la maison des hauteurs de Los Angeles dans laquelle il a fini ses jours est à présent en vente. Quoi de plus naturel dans une succession. Là où on restera coi, c’est sur la qualité de la déco. Je ne sais pas si c’est un mauvais goût tout ce qu’il y a de plus américain, mais en tous cas, ce n’est pas très… Rock n’ roll…

3 millions de dollars, tout de même, pour cette déco de chiotte…

http://idxco.gibsonintl.com/idx/3358/details.php?idxID=144&listingID=10478979

mardi 19 octobre 2010

Combien de logements en France

Selon les recensements INSEE de 2007, il y a en France 32.189.795 de logements en France.

Grève, démocratie, et croissance.

Par leur vote, les français donnent mandat à une majorité pour qu’elle conduise le pays et mette en place les actions inscrites à un programme, le tout dans le respect des lois et d’une constitution. C’est là toute la beauté de notre régime, imparfait mais tolérant, respectueux de l’intérêt commun même lorsqu’on n’est pas d’accord avec ceux qui nous dirigent. Et beaucoup s’en accommodent car c’est, de tous les temps, le régime le moins pire qu’on ait trouvé.

Mais certains français ont une idée bien à eux de la démocratie, où l’intérêt personnel doit toujours primer. Ils sont contre. Contre tout, du moment qu’on ne pense pas à eux en premier. Contre tout le monde si l’on ne veut pas les écouter en dehors des urnes. Contre le consensus dès lors qu’il ne leur est pas favorable. Alors il faut tout casser, il faut tout bloquer, il faut tout détruire. Et l’on se laisse séduire et manipuler par un gourou syndicaliste, paranoïaque à tendance schizophrène, tout autant avide de pouvoir que ses congénères (mais non élu, lui).

Le pire, c’est que ces français nostalgiques des temps de Bastille qui espèrent que leur pas sur le pavé va changer leur monde, n’ont toujours pas compris que leurs blocages ne feront qu’empirer une situation économique déjà fragile, et que ces points de croissance perdus par leurs actions irresponsables impacteront directement leurs emplois. Et surtout les emplois les plus instables.

C’est eux qui paieront. C’est nous.

Darty : Vendeur, la fin d’une profession ?

Mon aspirateur est décédé la semaine dernière. Paix à son âme. Alors il a fallu le remplacer. Comme beaucoup de consommateurs, j’ai fait mon choix sur internet. Parmi mes critères il en était un important : Que l’appareil que je choisisse soit disponible dans un magasin d’une chaîne assez courante afin que je puisse le payer en partie avec des chèques cadeaux que j’ai reçus il y a quelques mois (bien entendu, le peu de sérieux de La Poste ne m’incite pas du tout à choisir une boutique en ligne et à lui envoyer ces titres de paiement).
Un modèle me convenant s’est finalement dégagé et, vus les autres critères, dont la disponibilité et le prix, Darty s’est imposé comme l’enseigne chez qui j’allais acheter le machin.
Ça faisait un baille que je n’avais pas mis les pieds dans un Darty pour y acheter quelque chose, et j’avais oublié à quel point la gangrène de ce type d’enseigne, c’est le vendeur.
Un rigolo à chemisette blanche, la quarantaine, sans doute un des chefs, s’est donc amené vers moi, me demandant en quoi il pouvait me renseigner.
- Bonjour, je voudrais acheter cet aspirateur, lui dis-je, en montrant du doigt le modèle que je souhaitais.
Ce monsieur a rapidement tiqué sur l’étiquette… Peut-être que la référence inscrite dessus lui a fait comprendre que sa marge était réduite ?
- Et pourquoi celui-là ? me demande-t-il.
- Parce que c’est celui que j’ai choisi.
- Ah. Mais si vous l’avez choisi, c’est que vous avez des critères, alors j’essaie de savoir.
- Oui, en effet j’ai des critères, et ce sont les miens.
- Ah. Vous avez quelle surface de sol ?
- Aucune idée. Il vous en reste en stock ou pas ?
- Vous ne savez pas quelle surface de sol vous avez ? C’est important pour le choix d’un aspirateur… finit-il par dire avec un petit sourire en coin.
Rigolo a sans doute fini par comprendre qu’il n’arriverait pas à me vendre le modèle qui arrangeait plutôt son chiffre d’affaire. Mais loin de clore sa vente, nous sommes passés à la phase « extension de garantie ».
- Et on prend l’extension de garantie de 5 ans à 50 euros ? me balance-t-il, sûr de lui, en attendant un ‘oui’ d’évidence.
Je n’aime pas ce ton affirmatif, comme s’il était déjà acquis de ma part que j’allais prendre ce service attrape-couillon coûtant le tiers du prix de mon appareil neuf, comme si mon intelligence d’acheteur me poussait inéluctablement à répondre oui.
- Non.
- Ah mais vous savez c’est important parce qu…
- Non.
- Oui, oui, j’ai bien compris que vous avez dit non, mais un flexible ou une brosse si ça se…
- Non. Pas d’extension de garantie.
Et après il m’a vendu les sacs, où bien sûr, par défaut, il a choisi pour moi les packs les plus chers…
Voilà tout ce que je déteste chez Darty : Forcer le client à acheter ce qui marge le plus, tenter de monter en gamme, rajouter des services, faire peur au client s’il ose ne pas suivre les bons conseils prodigués par leur pseudo-spécialistes. Alors, certes, ce n’est pas propre à Darty. Ce sont les trucs basiques de la vente. Enfin… de la vente telle qu’on la pratiquait dans les années 70, avec des consommateurs qui n’étaient pas encore des consommacteurs, qui avaient peu de choix dans l’information, les marques, les gammes et les enseignes. Beaucoup de secteurs ont pourtant abandonné ce type de méthodes, mais Darty, tel le vendeur de bagnole ou l’agent immobilier, s’ancre dans ces pratiques d’un autre âge, où le ton condescendant du vendeur (d’un âge certain, à vrai dire, mais n’ayant pas su évoluer) me pousse personnellement à tourner les talons immédiatement.
D’ailleurs, le plus amusant dans cet achat Darty, c’est de voir que le site darty.fr me proposait l’aspirateur au même prix qu’en magasin, avec livraison gratuite. Le multi-canal, c’est bien, mais encore faut-il avoir des facteurs différentiateurs sur chacun des canaux. Et là, le vendeur n’en est certes pas un. Aussi, je vois deux avenirs possibles pour Darty : soit de continuer comme cela et ce sera la mort du magasin (et celle du vendeur) au profit du online, soit d’économiser sur un salaire de vendeur inutile, et de baisser les prix en magasins afin de faire revenir la clientèle sur le point de vente. Dans les deux cas, ça fera disparaître cette profession sans aucune valeur ajoutée (pour le client).

lundi 18 octobre 2010

Pub du métro

Lorsque des annonceurs se font détourner leur campagne dans le métro parisien…

image

Free augmente ses tarifs

Selon les échos, l’opérateur Free annonce qu’il va augmenter ses tarifs de 1,5 à 3 euros par mois pour répercuter l’augmentation de TVA sur les services de télévision.
Rappelons qu’actuellement, 50% de la facture d’un abonné triple play est soumise à une TVA de 5,5% pour la partie télévision, alors que est taxé au taux normal de 19,6%.
En conclusion, si comme moi vous êtes abonnés à Free et que vous ne profitez pas de la télé sur IP parce que votre débit ne vous le permet pas, vous paierez tout de même quelques euros de plus de taxe pour un service qui vous est inutile. Car, bien évidemment, Free ne semble pas envisager de vous faire payer moins en vous désactivant ce service.

Free devrait également comprendre que ses petits coups de sangs contre l’état ne profitent pas à ses clients.
Maintenant que la porte de l’augmentation des tarifs est ouverte, reste à savoir si les autres opérateurs vont suivre la même voie histoire de continuer la maximisation de leurs profits, ou bien s’ils vont tenter de se différentier en conservant leurs tarifs intacts et jouer la carte de la concurrence…

Grèves, vues de l'étranger, via Air France

Air France. On aime, on n’aime pas, mais on ne peut occulter que cette compagnie est une des vitrines de la France à l’étranger. Elle représente l’un des passages privilégiés pour qui voudrait venir dépenser ou investir son argent en France.

Et voici ce que le site web Air France annonce depuis ces jours derniers pour les clients du monde entier.

image

image

Voilà l’image désolante que, par l’inconséquence d’une minorité gréviste, l’on donne de notre pays. Que l’on ne s’étonne pas que ce genre de mouvement social ait ensuite des répercussions sur notre économie, donc sur nos emplois.

samedi 16 octobre 2010

Reprise Bad Romance (Lady Gaga) - Chorale a cappella

« On the Rocks », c’est une chorale de l’Université d’Orégon aux États-Unis dont les membres ne sont pas seulement doués pour le chant, mais également pour la chorégraphie ; le tout servi avec beaucoup d’humour. À voir : cette excellente reprise a capella de Bad Romance (Lady Gaga), shootée en extérieurs avec les moyens du bord.

Ces jeunes gens ont vraiment du talent.

vendredi 15 octobre 2010

Taxe d’habitation et frais de gestion : L’impôt sur l’impôt.

S’il y a bien une période l’année que je déteste, c’est bien l’automne. Non seulement à cause des jours qui raccourcissent et de la saison des grèves qui reprend, mais surtout parce que c’est le moment de l’année où tout créancier se rappelle à mon bon souvenir. Et le plus gourmand de tous, c’est bien l’état, qui m’envoie ses petites feuilles de décomptes pour différents impôts qu’il ne peut justifier que par des chiffres absconds, sans même en justifier le bon usage.

Bref. Je viens de recevoir mon avis d’imposition sur la taxe d’habitation. Ce machin m’est toujours désagréable. Non seulement on me pompe arbitrairement, et sans m’expliquer, pour alimenter les caisses d’un département ou d’un syndicat de communes qui fait peu pour le village où j’habite, mais surtout, on vient ajouter à ma note déjà salée des « frais de gestion » de 65 euros qui s’élèvent à « 4,4% du montant précédemment calculé », « en contrepartie des dégrèvements que l’état prend à sa charge ainsi que pour les missions d’assiette et de recouvrement qui lui incombent » (sic).

Des frais de gestions sur un impôt, c’est l’impôt sur l’impôt, la cerise gâtée sur le gâteau moisi, le foutage sur la gueule ; Surtout lorsqu’on voit une telle proportionnalité pour un service ; Surtout lorsqu’on voit ce qu’est la gestion du recouvrement de cet impôt : un calcul fait automatiquement, une impression et un routage à très grande échelle, un paiement et recouvrement électronique. Il n’y a donc qu’à payer le papier, l’encre, la mise sous plis, le timbre, et dans mon cas, plus aucune intervention humaine n’est nécessaire. Tout au plus, je paie ces 65 euros pour un processus de contrôle et ses fonctionnaires qui vont avec.

Un jour, peut-être, l’état saura gérer son impôt. Et tout le monde s’y retrouvera.

jeudi 14 octobre 2010

Consommation respectueuse : Repères de qualité pour faire ses courses

image

Pas toujours facile de faire ses courses intelligemment ! Oh, bien sûr, c’est toujours assez facile de trouver le prix le plus bas, et il ne s’agit là que d’une intelligence économique qui, d’ailleurs, est une nécessité primordiale pour beaucoup de gens.

Maintenant, si l’on devait faire ses courses dans le respect de la nature et des hommes, qu’est-ce que cela impliquerait ? La Fondation Nicolas Hulot tente de répondre à cette question en éditant une fiche particulièrement bien faite, qui synthétise les actions à faire et qui récapitule les critères essentiels pour une consommation respectueuse.

Comment faire le bon choix des aliments ? Comment s’y retrouver dans les différents labels ? Toutes les réponses sont là :
http://www.fondation-nicolas-hulot.org/sites/default/files/pdf/outils/repereCourseZCard.pdf

mercredi 13 octobre 2010

Mettre une alarme dans sa maison ?

11,4% des maisons françaises sont équipées d’un système d’alarme. Seulement, pourrait-on dire. Dans les logements ruraux isolés, cette proportion descend même à 3%. En ce qui concerne les appartements, seuls 2,5% ont une alarme.

(chiffres INSEE, 2007)

Remboursement Free.fr : Le coût du non-support

Le service clients du fournisseur Free est, encore une fois, complètement à la masse. Cette fois à mon avantage, mais il démontre surtout de gros problèmes de gestion –ou de compréhension ?- qui augmentent les coûts généraux, et donc peuvent impacter les tarifs applicables.

Petit rappel des faits sur le dernier problème que j’avais eu chez Free. Par deux fois, à un mois d’écart, ma ligne est tombée en panne. Les deux fois, j’ai donc appelé le support technique, qui a diagnostiqué une panne de réseau et m’a assuré que mon installation n’y était pour rien. La ligne est en effet revenue automatiquement, une paire d’heures plus tard.

Oui mais voila, ces 2 appels au support m’ont été directement facturés par l’opérateur, prélevé en sus sur mon abonnement mensuel. Comprenez bien que chez Free, on commence par faire payer le client, quoi qu’il arrive, et c’est ensuite à ce client de faire appel de ce surcoût. Ce que j’ai fait quelques jours plus tard, par courrier, en suivant la procédure.

Ma demande était très simple : j’exigeais le remboursement des sommes facturées par le support pour un problème dont je n’étais pas responsable. Et, puisque cette réclamation n’était pas possible autrement que par courrier postal, je demandais le remboursement de l’affranchissement de mon courrier au tarif postal en vigueur.

La réponse de Free a été faite en 2 temps.

La première, dans les 15 jours, par mail (tiens, moi je dois envoyer un courrier, mais pas l’opérateur ?), accusant réception de ma missive, et me disant qu’une vérification de mes propos allaient être faits et que, si je disais vrai je serais peut-être remboursé. Courrier très maladroit, que j’ai d’ailleurs par erreur effacé. Il y a des choses qui ne s’écrivent pas à un client… M’enfin…

La seconde, arrivée 1 mois et demi après ma réclamation, dont voici un extrait :

Nous revenons vers vous dans le cadre de votre demande de remboursement suite à un souci de connexion que vous nous indiquez avoir rencontré.
Suite à l'étude de votre demande, nous avons le plaisir de vous informer que nous procédons à deux remboursements :
- le premier d'un montant de 26.73 euros, relativement à la période d'indisponibilité du 05/06/2010 au 02/07/2010.
- le second d'un montant de 3.77 euros, couvrant les frais de prestation d'assistance.
Vous recevrez donc deux virements distincts sur le compte rattaché à votre abonnement Free Haut Débit, dans un délai de 4 à 6 semaines.

Bonne nouvelle, le coût des appels au support m’est remboursé. 3,77 euros. Et puis… on me rembourse 26 et quelques euros correspondant à la période d’indisponibilité de ma ligne. Hein ? Heu… Bon ok, je mets 26 euros dans ma poche, et c’est toujours appréciable ; d’autant que je prendrai ça pour un dédommagement du temps que j’ai perdu. Mais, soyons honnêtes, ce n’est pas du tout ce que j’avais demandé. À se demander si le service clients de Free comprend vraiment ce qu’on lui demande, ou bien s’il lâche quelque menue monnaie histoire d’avoir la paix avec ses clients mécontents.

Ce que j’en conclus, c’est surtout que tout cela a dû coûter bien cher au fournisseur : Il aura fallu quelqu’un qui dépouille mon premier courrier papier, le lise, vérifie mes dires, accuse réception, puis lance une demande de remboursement disproportionnée à ma demande (comme quoi, l’information se perd au sein même du service, ou à défaut n’est pas comprise), puis fasse exécuter « deux virements distincts » dans un « délai de 4 à 6 semaines », soit 3 mois après la date du dernier incident. Quelle usine à gaz !

Tout cela aurait pu simplement être évité si, lors de mes appels au support, on ne m’avait pas facturé par défaut une prestation inutile.

Si cette mauvaise gestion est appliquée de la même manière à tous les clients pour des incidents de réseau, je comprends à présent le coût élevé de ces hotlines souvent inefficaces : l’entreprise éponge ses propres erreurs sur le dos des clients qui, eux, ont de vrais soucis.

mardi 12 octobre 2010

Combien de voitures diesel en France

En 1980, il y avait 18,4 millions de voitures particulières en France. En 2010, il y en a 31 millions.

Durant ces trente dernières années, la proportion de véhicules diesels chez les particuliers est également passée de 4 à 56% du parc.

Recharger une voiture électrique chez Leclerc

Les centres E. Leclerc continuent l’expansion de leur politique verte. Après l’annonce récente du zéro prospectus, l’enseigne entend à présent développer l’installation de prises électriques sur ses parkings afin de recharger les voitures électriques. 50 magasins en seraient équipés l’an prochain et ce chiffre serait multiplié par dix dans les cinq ans.

Quitte à aller plus loin, Leclerc réfléchit également avec le groupe Renault-Nissan à une possibilité de louer des véhicules électriques pour des courtes durées.

lundi 11 octobre 2010

Immatriculation obligatoire scooter et 2 roues à moteur

À partir du 31 décembre 2010, tous les cyclomoteurs devront être immatriculés, y compris ceux mis en circulation avant le 1er juillet 2004 et n’ayant jamais été immatriculés auparavant.Chaque propriétaire de scooter, mobylette ou autre deux-roues à moteur devra faire cette démarche en préfecture ou auprès d’un vendeur agréé. À noter tout de même que cette immatriculation est totalement gratuite.

dimanche 10 octobre 2010

Mashup Metallica + Bryan Adams : Enter You

Le mashup –que certains appellent encore Bootleg- est un style musical qui consiste à créer un morceau en mélangeant 2 morceaux existants, souvent très différents. Les techniques numériques actuelles ont grandement facilité cette discipline et on trouve aujourd’hui de véritables bijoux. Dans le genre rock, ce mash-up de Metallica/Bryan Admas (Enter Sandman + Run To You) en est une très bonne illustration.



vendredi 8 octobre 2010

Les cadres écoutent la radio

D’après Mediametrie, 90% de la population des 12 millions de cadres français écoutent la radio quotidiennement. Plus de deux tiers des cadres sont également branchés sur la radio dans le créneau horaire 6h-9h. En moyennent, ils y consacrent 2h44 par jour ouvrable.

L’étude ne porte malheureusement pas sur le lieu d’écoute. Dommage. Mais j’ai l’intime conviction qu’on en aurait conclu que ce temps d’écoute est proportionnel aux temps passé dans les bouchons…

Mylène Paquette - Traversée de l’Atlantique à la rame

Ce n’est pas la première fois qu’on entend parler d’aventuriers osant traverser l’Atlantique à la rame. C’est encore plus rare d’avoir ce challenge entrepris par une femme. Et c’est unique à ce jour que ce challenge soit entrepris par une québécoise dans le sens Québec-Sables-d’Olonne.

Soutenez Mylène Paquette dans sa traversée de l’Atlantique à la rame : http://www.mylenepaquette.com/


jeudi 7 octobre 2010

Services à la personne : communauté des professionnels

Le service à la personne représente environ 2 millions d’emplois en France et il est souvent difficile pour ceux qui exercent cette activité d’échanger ou de se rencontrer. Pour palier à ce manque, l’Agence Nationale des Services à la Personne vient donc de lancer un site web communautaire à l’attention de ces professionnels.

image

http://www.servicesalapersonne.gouv.fr

mercredi 6 octobre 2010

Javari.fr, La chaussure selon Amazon

image

Amazon lance son propre site de vente en ligne de chaussures, mais cette fois sous une marque bien distincte : javari.fr. On s’amusera à nouveau du choix de ce nom de domaine en .fr alors que la société est tout simplement basée au Luxembourg (voir les Conditions générales d'utilisation et de vente). Espérons que le site ne tombe pas dans certains des travers commerciaux que nous avions relevés précédemment chez Amazon

Le Fort du Pré, Saint-Bonnet-Le-Froid

image

Entre Haute-Loire et Haute-Ardèche se tient le charmant village de Saint-Bonnet-le-Froid, plus particulièrement reconnu pour la concentration des restaurants prestigieux qui s’y trouvent. D’ailleurs, on ne passe pas à Saint-Bonnet-le-Froid par hasard. On y vient plutôt – et de loin – pour découvrir les traditions culinaires du terroir et le savoir faire des quelques maîtres restaurateurs qui y officient.

Alors, il est vrai, la commune accueille de la récompense Michelin au kilomètre carré, ce qui pourrait faire croire que ces petits plaisirs de la vie sont financièrement inaccessibles. Et bien on se trompe.

Pour preuve Le Fort du Pré, vaste et sublime auberge à la sortie du village, qui propose une qualité exceptionnelle, tant dans la restauration que dans l’hébergement, à des prix qu'un Novotel de banlieue n'arriverait même pas à faire, et avec un truc en plus qu’une chaîne n’aura jamais : l’envie de revenir, comme ça pour rien, juste pour le plaisir d’être bien reçu et de prendre du bon temps.

http://www.le-fort-du-pre.fr/

mardi 5 octobre 2010

Acheter une voiture électrique : les français disent oui

Selon une enquête LH2 pour le quotidien Metro, 86% des Français pensent qu’il faudrait encourager davantage la commercialisation de véhicules électriques. Par ailleurs, 69% des personnes interrogées seraient prêtes à acheter une voiture électrique si le prix d’achat équivalait à celui d’un modèle classique.

lundi 4 octobre 2010

Energie renouvelable, La Réunion

Watt en stock
Watt en stock

Une  batterie de stockage d'électricité de grande capacité, sans équivalent actuel en Europe, a été inaugurée en juillet 2010 sur l'île de La Réunion . Une innovation durable qui fait la fierté des acteurs locaux engagés aux côtés d'EDF Ile de La Réunion  sur ce projet à la fois ambitieux et pointu.



Comment stocker les énergies renouvelables. Une bonne réponse apportée par EDF à Saint-André (La Réunion)

vendredi 1 octobre 2010

Consommation régulière de vin

Selon une enquête Ipsos, 25% des Français consomment du vin de façon régulière, c’est à dire au moins 2 ou 3 fois par semaine. Parmi ces consommateurs réguliers, on trouve presque autant de femmes (43%) que d’hommes (57%).

Eoliennes et photovoltaïque chez Ikea

Ikea se lance dans la production d’énergie renouvelable. Le groupe a en effet investi dans une ferme de 13 machines éoliennes de 11 MW en Août 2010. Fin 2011 la marque espère également avoir équipé sept de ses magasins de panneaux photovoltaïques.

Ikea en chiffres

IKEA France : Chiffres clés pour 2010

51 millions de visiteurs par an en magasin, 61 millions de visites sur le site ikea.fr
28 magasins
9500 employés ; 85,5 % de CDI, 72 % de temps complet
400 emplois créés en 2010
3 millions de membres de la carte Ikea Family

Chiffre d’affaires : 2,283 milliards d’euros
Part de marché : 16,9 %