vendredi 30 juillet 2010

Bus dangereux à la RATP

Hier, alors que je conduisais, j’entendais à la radio que le nombre de morts sur la route avait stagné l’an passé. À ce moment précis, je traversais le sud de la petite couronne parisienne. Avec l’été et à cette heure de début de soirée, les axes routiers autour de Bagneux étaient parfaitement dégagés.
Tellement bien dégagés que j’avais du mal à suivre un bus RATP en service, conduit pas un soi-disant professionnel, mais plus vraisemblablement par un fondu du volant. Accélérant à fond au démarrage des feux, pilant au prochain, ne respectant pas les limites de vitesses temporaires à 30 km/h, s’engageant allègrement au milieu des carrefours sans se demander s’il peut y avoir d’autres véhicules…
Je me dis qu’un tel irresponsable, quand son bus est au dépôt, prend alors sa voiture pour faire le malin de la même manière. C’est ce genre de guignol qui, au détour d’une conversation, vous dira un jour droit dans les yeux, qu'il est un professionnel de la route et qu’il est donc moins dangereux que le conducteur lambda.
Au fait, la RATP forme, j’en suis sûr, ses machinistes à une conduite responsable. Mais fait-elle quelques piqûres de rappel ? voire des contrôles ?

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire