lundi 4 janvier 2010

Le paradoxe d'eBay

Quelqu’un me demandait l’autre jour « mais où as-tu acheté ce truc ?». Et lorsque je lui ai répondu que c’était sur eBay, il m’a alors demandé si le produit était d’occasion. Non, lui ai-je dit ; je suis passé par un vendeur professionnel et l’ai acheté neuf. Et là, question piège : « Tu peux me donner les coordonnées de la société qui vend ça ? je souhaiterais les contacter directement.»

Non, je n’en suis pas capable, même si j’ai reçu une facture qui doit être partie à la poubelle depuis bien longtemps. Et c’est bien là un gros problème du grand bazar qu’est eBay. On achète à qui veut vendre, en faisant davantage attention aux commentaires postés par la communauté de clients (pardon, « d’utilisateurs ») qu’à savoir qui exactement vous vend le produit. Et c’est dommage, surtout pour les marchands professionnels qui, même s’ils étendent potentiellement leurs ventes, ne peuvent fidéliser leur clientèle et ne peuvent tout simplement pas imposer leur marque.

C'est un peu le paradoxe d'eBay, augmenter le volume de ventes d'un marchand, sans accroître sa visibilité et sa notoriété.

eBay restera-t-il donc à jamais une place de marché pour des petits marchands ?

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire