mercredi 21 octobre 2009

Grève chez Pôle Emploi

On vit dans une société où le travail est un des fondements principaux de l’économie. Il conditionne le devenir de l’individu. « Bien ou pas bien », c’est un autre débat. Mais toujours est-il que trouver un travail, s’y épanouir et le conserver, est une priorité et une nécessité pour une majorité de (vrais) gens.


À côté de cela, ils étaient environ 40% hier, employés de Pôle Emploi, à faire grève. Qu’ils passent donc de l’autre côté du guichet et ils comprendront peut-être :
- La chance qu’ils ont d’avoir un job fixe et pérenne
- Le désarroi d’en chercher un avec les méthodes archaïques et les connaissances primaires de l’organisme Pôle Emploi.

Le soi-disant mal-être social de ces Pôle-Employés n’a aucune place dans une société rongée par la précarité. Et s’ils ont un si gros souci que cela, qu’ils démissionnent et qu’ils cherchent ailleurs.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire