vendredi 30 octobre 2009

Compagnie aérienne classique en qualité charter

Hier, on m’a raconté cette anecdote délirante. Un vol de la compagnie aérienne *biiiip* reliant Shanghai à Paris a dû faire une escale improvisée en Allemagne. 

Motif : pour faire des économies d’exploitation, on avait calculé le remplissage des réservoirs au plus juste. Mauvais calcul à priori puisque l’avion se trouvait à court de carburant.

Résultat : 3 heures de retard pour les passagers ; des correspondances ratées ; des passagers allemands mécontents car, habitant la ville d’escale impromptue, ils n’ont pu être débarqués et ont dû transiter par Paris.

Je ne sais pas s’il y a eu des compensations matérielles pour les clients ; je me doute également que ce type d’escale a également un coût important pour la compagnie. Au final, ce sont des milliers d’euros perdus à cause d’une volonté d’économiser des clopinettes. Inexcusable. D’autant plus que ce type de compagnie classique à forte renommée n’a rien d’une compagnie charter, à commencer par le prix, que l'on ne manquera pas d'augmenter pour masquer ce type d'incompétence.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire