lundi 27 avril 2009

Gens du voyage - Egalité devant l'impôt ?

Deux événements anodins se sont passés ce week-end.

D’une part, j’ai reçu ma feuille de déclaration d'impôts et je suis allé simuler mon dû sur le site internet du Ministère des finances. Cela m’a rappelé –s’il était besoin- que ma contribution à la vie de la collectivité est loin d’être négligeable par rapport à mes revenus. Tant mieux pour moi, diront certains.

D’autre part, le même jour, j’ai vu s’installer près de chez moi un campement sauvage de ce que certains appellent encore poétiquement des « gens du voyage ». Tous avaient des voitures de grosses cylindrées, derniers modèles très chers, avec des immatriculations récentes, que j’aurais du mal à me payer sans mettre lourdement mon budget en péril.

Et là, j’ai commencé à me demander si dans ce pays on est vraiment égal devant l’impôt, tant par la déclaration, le recouvrement et, surtout, le contrôle…

3 commentaires:

  1. tu n'a qu'a voyager comme nous et tu en aura une mercedes

    RépondreSupprimer
  2. tu n'a qu'a voyager comme nous comme ça tu ne paieras plus de loyers et tu pourras t'en acheter une mercedes

    RépondreSupprimer
  3. Merci de votre post Tonino. Je crains que l’équipe de Clan Conso ne se soit trop embourgeoisée pour quitter sa petite vie sédentaire, voyager, et s’acheter une grosse voiture. Néanmoins votre commentaire est intéressant dans le contexte de l’article posté.
    Développons.
    Que les gens du voyage ne paient pas de loyer et préfèrent budgéter des Mercedes à la place, soit. Mais j’ai du mal à croire que les logements (caravanes ou autre mobile homes) soient pour autant gratuits, d’autant qu’ils semblent grands et confortables. En conséquence, que ces espaces de vies et ces véhicules soient achetés ou en leasing, il y a toujours une dépense régulière pour acquérir et renouveler ces biens. Et qui dit dépense, dit revenus, non ? Et qui dit revenus dans une république supposée égalitaire comme la nôtre, dit également impôt (ou du moins déclaration). Et, ramené à une approximation de la valeur des biens des foyers du voyage, j’ai tendance à croire qu’il y a une dissymétrie entre revenus réellement perçus et impôts réellement payés. Mais peut-être fais-je tout simplement un mauvais calcul.

    RépondreSupprimer