jeudi 30 avril 2009

Rap des airs (Southwest airlines)

Une manière différente de concevoir l’accueil à bord. Intéressant. C’est toutefois tout autant fatigant que le l’agent SNCF de la Gare de Lyon (à Paris) qui, dans la salle souterraine des départs, tente d’égayer les voyageurs.

lundi 27 avril 2009

Gens du voyage - Egalité devant l'impôt ?

Deux événements anodins se sont passés ce week-end.

D’une part, j’ai reçu ma feuille de déclaration d'impôts et je suis allé simuler mon dû sur le site internet du Ministère des finances. Cela m’a rappelé –s’il était besoin- que ma contribution à la vie de la collectivité est loin d’être négligeable par rapport à mes revenus. Tant mieux pour moi, diront certains.

D’autre part, le même jour, j’ai vu s’installer près de chez moi un campement sauvage de ce que certains appellent encore poétiquement des « gens du voyage ». Tous avaient des voitures de grosses cylindrées, derniers modèles très chers, avec des immatriculations récentes, que j’aurais du mal à me payer sans mettre lourdement mon budget en péril.

Et là, j’ai commencé à me demander si dans ce pays on est vraiment égal devant l’impôt, tant par la déclaration, le recouvrement et, surtout, le contrôle…

dimanche 26 avril 2009

Livraison colis La Redoute en 24h

Y a-t-il une différence entre le bullshit markéting et les procédures opérationnelles d’une grande entreprise de vente par correspondance ? Chez La Redoute, la réponse est oui !

Jeudi matin: Je passe une commande en ligne sur le site de La Redoute, qui me promet une livraison en 24h. Je décide de me faire livrer dans la un point relais.

Vendredi : la livraison est prévue pour Samedi 14h30 au point relais indiqué.

Samedi 17h : je passe au point relais. Le colis n’est pas arrivé. « Le livreur n’avait pas les codes barre. Alors repassez mardi ».

Il me reste donc à attendre mardi (si tout va bien) qu’un service logistique fasse sont boulot. Total du délai de commande : 5 jours + 2 déplacement au point relais (8 km au total). J’aurai dû finalement commander chez le concurrent ou tout simplement bougé mes fesses dans le magasin le plus proche.

La redoute est le prototype du mammouth de la VPC qui, après quelques décennies de savoir faire, ne devrait même plus être confronté à des problèmes de logistique aussi mineurs que cela. À l’heure où les e-marchands prennent des parts de marché colossales, il serait temps que ces acteurs préhistoriques aient conscience de leur laxisme, s’ils veulent tout simplement survivre.

jeudi 23 avril 2009

Ryanair veut faire payer les gros

La compagnie aérienne Ryanair veut faire payer double aux personnes en surpoids. Cette proposition émanerait, selon eux, de certains de leurs passagers qui seraient incommodés lorsqu’ils voyagent à côté de ces personnes disons… encombrantes.

Moi je propose à la SNCF qu’ils fassent payer double aux personnes qui prennent le RER le matin sans avoir pris la peine de prendre une douche. Et merci également à la RATP de faire casquer ceux qui restent assis sur les strapontins du métro aux heures de pointe.

Mister Bricolage ?

Tout le monde appelle cette enseigne « Monsieur Bricolage » alors que, finalement, les logos affichent un « Mr. » qui signifie réellement « Mister » (« Monsieur » étant abrégé en français par un « M. »).
C’était la réflexion philosophiquo-markéting inutile de la semaine

mercredi 22 avril 2009

freebox consommation électrique

Une Freebox consomme environ une quinzaine de watts. Sachant que tout abonné doit laisser sa box allumée 24h/24 s’il veut avoir du téléphone, cela fait donc une consommation journalière de 360 W (soit 130 KWh à l’année ou encore 12 euros par an).
Si l’on considère les 3,5 millions d’abonnées à free, cela représente tout de même 1260 MW par jour !

Pire encore, si l’on considère que les box des autres fournisseurs ont à peu près la même consommation, on peut multiplier ce chiffre par 4 pour trouver la perte d’énergie journalière réalisée par tous les ménages français.

C’est une grosse tranche de centrale nucléaire dédiée à notre « non-utilisation » internet.

samedi 18 avril 2009

Spam et CO2

Selon une étude de l'éditeur de logiciels McAfee, le spam consommerait annuellement
33 milliards de kilowatt-heures (KWh) à l'échelle mondiale. Cela correspondrait à l'électricité consommée par 2,4 millions de foyers américains, avec des émissions de Gaz à effet de serre équivalentes à celles produites par 3,1 millions de voitures consommant 7,57 milliards de litres d'essence.

Filtrer le spam permettrait d'économiser 135 milliards de KWh
d'électricité par an. Cette économie correspondrait au retrait de 13 millions de voitures de la circulation.

source : http://www.3dcommunication.fr/pdf/EmpreinteCarboneSpam.pdf

vendredi 17 avril 2009

Changement des contenances de produits alimentaires

D’après une directive européenne applicable en France depuis cette semaine, les industriels de l’agroalimentaire seront désormais capables de proposer au consommateur des produits dans des emballages d’une contenance libre. Ce n’était pas le cas jusqu’à présent sur une soixantaine de produits de consommation courante (exemple, les plaquettes de beurres dont le format était limité à 125, 250 ou 500 grammes).

Ainsi, on pourrait voir apparaitre des pots de yaourts de 100 grammes, des bidons de lait d’un demi- gallon ou d’autres équivalences de mesures anglo-saxonnes, etc.

Les associations de consommateurs rappellent qu’il faudra être de plus en plus vigilent sur l’étiquetage des produits et favoriser une comparaison en se basant sur les prix au kilo, ou au litre.

Certes, cela risque d’embrouiller l’acte d’achat et de faire vendre des contenants avec de moins en moins de contenu pour un même prix.

Toutefois, je trouve la démarche séduisante. D’une part parce qu’elle permettra d’adapter plus finement le produit à une demande, soit en augmentant le volume afin de s’adapter à des consommations de type « familles nombreuses » (qui n’ont pas accès à des produits de conditionnement tels que les professionnels peuvent les acquérir dans les enseignes de type Metro), soit en diminuant la contenance en s’adaptant à consommateurs « solo » (en limitant aussi le gâchis). D’autre part, parce qu’augmenter les poids ou volume d’un produit par packaging c’est également limiter l’emballage et donc, potentiellement, de réduire le prix du produit.

Cela dit, il est peu probable que l’industrie change radicalement ses habitudes car la création de nouveaux packagings ou les modifications des chaînes de production ou de logistique auraient un coût certain qui impacteraient tôt ou tard les marges des produits. Par ailleurs, n’oublions pas que les industriels n’ont pas attendu cette réglementation pour limiter la contenance pour un même packaging : rappelez-vous de quelques exemples de produits laitiers ou paquets de gâteaux l’an dernier, en pleine crise des prix des matières premières, dont on avait amputé quelques grammes de produit pour un emballage identique.

jeudi 16 avril 2009

Site web meteo france

Si je vais sur le site web de Météo France c’est parce que j’ai dans l’idée que cet organisme public est la référence en la matière. Seulement voilà, plus le temps passe et plus je me dis que meteofrance.com revêt des allures quelque peu mercantiles : pas moins de 4 espaces publicitaires sur une même page, dont ces très énervants pop-up qui viennent s’incruster sur la carte météo et qui ne disparaissent pas facilement.
Tout ceci donne une utilisation lourde et peu conviviale pour un service qui devrait au moins favoriser les contenus publics, tout en se souvenant que l’utilisateur est avant tout un contribuable avant d’être une cible publicitaire.
Quant à Marianne et au logo du ministère de l’écologie, de l’énergie, du développement durable et de l’aménagement du territoire, ils sont relégués au seul pied de page.
Désolant.

mercredi 15 avril 2009

Philips rappelle ses Senseo

"Philips a découvert un problème relatif à la sécurité qui touche un certain
nombre de cafetières électriques Senseo® fabriquées entre Juillet 2006 &
Novembre 2008. Le risque par an est inférieur à trois par million. Philips s’est
engagé pour le bien-être des consommateurs et a décidé de rappeler
volontairement les appareils Senseo® touchés et de procéder à leur réparation.

Les numéros de type des produits concernés sont les suivants :


HD7805, HD7810, HD7811, HD7812, HD7814, HD7816, HD7820, HD7822,
HD7823, HD7824, HD7830, HD7832, HD7841 & HD7842


Le problème
potentiel ne concerne que ces cafetières électriques lorsqu’elles sont fortement
entartrées. Une forte calcification est causée par l’eau utilisée dans la
cafetière. Certaines sources d’eau contiennent une concentration plus élevée de
calcium susceptible de s’accumuler dans le mécanisme interne de la cafetière et
produire du tartre. Dans des cas rares, où l’accumulation de tartre est extrême
ET où la machine présente de plus un défaut électrique – la pression accumulée
peut entraîner une cassure de la machine, pouvant occasionner une blessure."

source : http://www.philips.be/fr/service/senseo/index.page

mardi 14 avril 2009

Baisse du taux du livret A

À partir du 1er mai, le taux du livret A baissera de 2,5% à 1,75%. Certains commencent déjà à crier au crime de lèse-majesté. Mais est-ce vraiment grave ?


Si l’on considère une épargne moyenne de 3000 euros par livret, cette baisse de 0,75 point du taux génère un manque d’environ 30 euros par an.

C’est en effet toujours ça de moins sur le pouvoir d’achat. Mais finalement, qu’est ce que c’est 30 euros sur une année…

À lire également : Livret A : La grosse épargne française

lundi 13 avril 2009

Marché du chocolat en France

Alors que les fêtes de Pâques se terminent, certaines vésicules biliaires se remettent péniblement de l’excès de chocolat absorbé durant ces quelques jours. Bah ! Y a-t-il du mal à se faire du bien ? Non si l’on en croit les habitues de consommation des français : 93% des foyers achètent du chocolat en tablettes, ce qui en fait le quatrième plus gros secteur alimentaire après les pâtes, l’huile et le sucre. Le chocolat en poudre est présent dans deux tiers des foyers, et le chocolat à tartiner dans la moitié d’entre eux.

Téléthon : 105 millions



Bilan du Téléthon 2008: 104, 9 millions collectés
Bien que ces fonds soient dans l'ensemble bien gérés et dépensés, je note que 7 millions d'euros sont toutefois associés aux frais de gestion. Même si cela ne représente que 6,5% du budget, je trouve ce montant un peu élevé, dans l'absolu.

dimanche 12 avril 2009

Loi, représentation nationale et moindre effort

Le projet de loi HADOPI censé protéger le droit d’auteur et limiter le piratage vient d’être rejeté jeudi dernier à l’assemblée nationale, par 21 voix contre 15.

Soit 36 votes.

Sur 577 députés composant l’assemblée, élus et payés par le peuple, seuls 36 ont donc fait l’effort de se déplacer et de voter. Dit autrement, 21 citoyens élus permettent de faire adopter ou pas une loi !

Que l’on soit d’accord ou pas avec ce projet HADOPI (et d’ailleurs, beaucoup de lois sont ainsi votées en toute discrétion), que l’on soit d’une quelconque sensibilité politique, je trouve que ces partisans républicains du moindre effort donnent une image déplorable de la démocratie.

Messieurs les députés, ayez le courage de participer à la vie du pays à hauteur de la charge qui vous a été confiée par le peuple et pour laquelle vous êtes honnêtement dédommagés. Si vous donnez cet exemple décevant, commencez donc à vous demandez quels arguments vous pourrez bien mettre en avant, aux prochaines élections, pour inciter les électeurs à faire eux-mêmes l’effort de vote.

samedi 11 avril 2009

Impôts sur le revenu: déclaration 2009

Les "happy tax payers" qui souhaitent déclarer leurs revenus sur le site www.impots.gouv.fr peuvent le faire jusqu'au :
- 11 juin à minuit pour la zone A
- 18 juin à minuit pour la zone C et les départements d’outre-mer,
- 25 juin à minuit pour la zone B et la Corse,

Les zones correspondent à celle des vacances scolaires.

Ceux qui n'ont pas d'enfant ou qui ne sont pas liés aux cycles de l'éducation nationale ont intérêt à bien viser, ou à déclarer sur papier avant le 29 mai à minuit.

vendredi 10 avril 2009

Les prix stagnent ?

En mars 2009, l’indice des prix à la consommation a augmenté de 0,2%. C’est une augmentation de 0,3% seulement sur les 12 derniers mois, du jamais vu depuis 1999.
L’accroissement de cet indice l’IPC au mois de mars résulte principalement de la hausse des prix de l’habillement, des chaussures et des autres produits manufacturés à l’issue des soldes d’hiver, ainsi que, dans une moindre mesure, des prix des loyers, de l’eau et des services d’enlèvement des ordures ménagères.
Les hausses de prix enregistrées sur l’habillement ou l’eau sont en partie compensées par les baisses des prix de l’énergie. Les prix des produits alimentaires sont stables.

Baisse de TVA dans la restauration

La baisse de la TVA dans la restauration va apporter une bouffée d’oxygène à la profession qui semble touchée de plein fouet par la crise. Mais cette crise est-elle vraiment la raison profonde d’un délaissement des restaurants ? Une baisse de TVA à 5,5% peut-elle changer la donne ?

L’analyse simpliste consiste à conclure que lorsque les français ont des inquiétudes sur leur quotidien ils délaissent le superflu et donc, entre autre, les restaurants. C’est vrai. Mais j’ai toujours pensé que qu’une raison plus profonde –mais tout aussi simple – à ce malaise, était davantage lié à une idée de « rapport qualité/prix » à laquelle le consommateur est de plus en plus attentif.

Je ne suis pas sûr qu’aujourd’hui on soit encore prêt à payer une simple pizza 15 euros ; je ne suis pas certain qu’un plat de pâtes au même prix fasse déplacer les foules et les estomacs ; j’ai l’intime conviction que des bouteilles d’eau minérale à 5 euros, des bouteilles d’une piquette à 40 euros, du vin au verre à 6 euro ou un petit noir à 2,50 rebutent profondément les clients qui ne peuvent accepter ces culbutes qui masquent une pseudo-stagnation des prix des menus de base.

Pire encore, la transformation du produit (vue comme de la tambouille pour certains, comme un art par d’autres) se base de plus en plus sur des processus plutôt que sur un savoir-faire : regardez donc ces chaînes de restaurants qui vous présentent un menu calibré et industrialisé sous-vide, ou bien faites un tour en cuisine dans le petit resto du coin pour voir des étiquettes Metro collées à toutes les rations collectives de desserts. Ajoutez un service qui, dans certaines zones touristiques notamment, n’a aucune notion de… service, et au final vous obtenez une addition peu cohérente avec la qualité, voire avec le plaisir que vous avez pris à prendre un repas.

Dans ces conditions qu’est-ce que peut donc apporter une baisse de TVA ? Peut-être une meilleure organisation du restaurant avec des salariés mieux formés, payés convenablement au regard du temps passé et peut-être une meilleure sélection des produits de base. Mais quand bien même le patron baisserait la taxe de 15 points, on aurait toujours une pizza ou un plat de pâtes à 13 euros, une eau minérale à 4,40 euros, une piquette à 35 euros, un verre de vin à 5,20 et un café à 2,20. On aurait toujours des menus parisiens à 20 euros (plat + café + boisson ; le midi uniquement, du lundi au vendredi), sourire non compris. On trouverait toujours le tenancier de bouiboui côtier vous vendant ses moules-frites surgelées à manger sur un coin de terrasse encore pleine de miettes et tâches de sauces des 2 passages précédents (mais vue sur mer !). On aurait encore droit à ces chaînes à thème aux menus pré-formatés, où l’uniforme du serveur est aussi atypique que le poisson carré qu’il vous sert (mais mousse au chocolat chimique à volonté !).

Oui, j’espère que cette baisse de TVA va effectivement profiter au client. Mais il serait innocent de croire que le malaise de la restauration soit, comme d’un coup de baguette magique, résolu par un cadeau fiscal. Pour beaucoup de sociétés qui se disent faire de la restauration, la solution est à mon avis ailleurs. Et, crise ou pas, il va falloir recommencer à faire de la cuisine et du service pour voir à nouveau les gens s’attabler en toute confiance.

jeudi 9 avril 2009

Noms de domaines internet .eu

3 ans après son lancement, le suffixe .eu (Europe) des noms de domaines internet connaît un véritable engouement. 3 millions de noms de domaines on ainsi été déposés et, malgré la crise financière, ce nombre a progressé de 2% durant le premier trimestre 2009.

mercredi 8 avril 2009

Bonus Natixis : est-ce vraiment scandaleux ?

On découvrait récemment que le groupe Natixis, bien qu’aidé par l’état à sortir la tête de l’eau, allait néanmoins distribuer sous forme de bonus une enveloppe de 70 millions d’euro à 3000 de ses employés. Scandale ? Normal ?
Pour une analyse un peu plus éclairée que celle de nos grands média traditionnels, je vous convie à lire le billet posté sur l’excellent blog de l’excellent Olivier Ezratty : "Hystérie économique : ça continue"

mardi 7 avril 2009

Radio France : à qui profite la grève ?

Le groupe Radio France est en grève aujourd’hui et les informations que j’ai l’habitude d’écouter sur France Info étaient remplacées ce matin par une programmation musicale. Cela fait plusieurs fois en quelques mois que la chaîne publique répète l’opération et je me suis demandé à quoi pouvait bien servir ce mouvement social.

Ce matin, j’ai compris : d’une grève à l’autre, Radio France repasse la même play-list de chansons, plutôt années 80, permettant de favoriser ainsi certains artistes qui, sans même attendre l’époque des téléchargements sauvages, avaient déjà vu leurs royalties fondre suite à leur disgrâce radiophonique. Ainsi, Les Innocents peuvent à nouveau gagner un peu de sous ; Joe Cocker peut renflouer un autre artiste grâce à ses reprises. Quant aux artistes dont la notoriété n’a pas forcément baissé, tel Jean-Louis Aubert, l’on peut repasser ses fonds de catalogues.
Finalement, un France Info en période de grève, c’est un peu comme un RTL2 sans les pubs et sans blabla. Tout compte fait, j’aime bien les grèves à Radio France.

lundi 6 avril 2009

Samsung dans les aéroports

Samsung a fait équiper les aéroports parisiens de bornes permettant de recharger son téléphone portable (surtout si c’est un Samsung !). C’est une belle vitrine pour la marque et d’un confort incroyable pour le passager.
Mais le plus amusant c’est ce que j’en ai vu au terminal Ouest de l’aéroport d’Orly : 2 personnes étaient assises sur les sièges attenants à la borne, ayant chacune branché leur ordinateur portable sur les prises de courant qui équipent la borne. Et de travailler la tête en bas, le regard à l’opposé du logo de la marque, et de n’en avoir rien à faire d’un chargement de téléphone dont la batterie tiendra vraisemblablement jusqu’à leur retour le soir même (sans compter que leur téléphone sera éteint pendant les 2 x 1 heure de vol aller et retour).

vendredi 3 avril 2009

La question métaphysique de la semaine

Pourquoi les camions de ramassage des poubelles font-ils toujours un bruit atroce lorsqu’ils freinent ? Quelle que soit la ville, quelle que soit l’équipe ou la société, quelle que soit la marque du camion, il a toujours ce couinement horrible lorsque le chauffeur stoppe aux pieds d’un container.
Pour les prochaines étrennes je donnerai un pot de graisse.