mardi 31 mars 2009

Est-ce rentable de récupérer de l’eau de pluie ?

Le printemps arrive et c’est le moment où les jardineries espèrent faire une grosse partie de leur chiffre d’affaire. Sous couvert d’écologie, l’enseigne Truffaut tente même un coup de maître dans l’attrape couillon : un récupérateur d’eau de pluie de 1000 litres pour le jardin, à 300 euros ! Je vous passerai les détails sur le mauvais goût d’un design PVC en forme de poterie. Mais commençons plutôt à compter.

1000 litres, soit 1 mètre-cube, coûtent environ 5 euros à la sortie du robinet. Il faudrait donc 60 remplissages (300/5) pour amortir le récupérateur.

Sachant qu’un récupérateur se remplit et se vide à des saisons plutôt différentes, je ne pense pas qu’on arrive à l’utiliser pour plus de 3 mètres cubes par an.

Il faudrait donc au bas mot 20 ans pour rentabiliser ce truc, si tant est que le plastique tienne le coup.

Préserver l’environnement à certes un coût, mais tant que des fabricants et distributeurs feront ce type de marge (peut-être même sur des produits made in China, dont le bilan carbone d’import est déplorable), il y a peu de chance de que le consommateur fasse le moindre effort.

En attendant, je reste avec ma récupération d’eau de pluie faite dans des poubelles de 80 litres, payées 5 euros pièce, soit 24 fois moins cher au litre par rapport à l’accessoire Truffaut.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire