mardi 21 octobre 2008

Souchon : Une bonne tête de gondole

Si la crise économique fait parler, elle fait aussi chanter. C’est en tout cas un des thèmes des tout derniers albums de Bénabar ou d’Alain Souchon. Ce dernier, sous un air faussement naïf et hors du temps, nous conte les parachutes dorés. Mais, mieux que sa chanson est son approche markéting de ce titre. Ou plutôt l’approche de sa maison de disque. Souchon ne vend pas sa chanson, il la donne ! Ou plus exactement, il l’échange.


Pour la télécharger gratuitement, il faut s’enregistrer sur le site Web http://www.alainsouchon.net/. On vous demande alors vos nom, prénom, e-mail et, surtout, on vous oblige à souscrire à la newsletter d’Alain Souchon. Pas de souscription au blabla, pas de chocolat !

On ne vous donne donc pas cette chanson tout à fait gratuitement, on l’échange contre vos données personnelles. Une fois l’abonnement effectué, vous recevez ensuite par mail l’adresse où télécharger la chanson.


Et le chanteur, sur une vidéo de son site, d’ironiser sur le piratage, sur l’industrie du disque, sur les bizarreries économiques de ce bas monde. Et de tenter d’expliquer la raison de donner la chanson. En fait, même si le marché du single est moribond et qu’il faut bien trouver un moyen moderne de faire de la promo pour un disque, c’en est presque dommage que M. Souchon fasse entrer son art dans un circuit markéting encore plus insidieux qu’il ne l’est déjà :

La maison de disque –ou le producteur- capte une base de clients au moyen de cette inscription à la newsletter. Cela lui permet de fidéliser le public (tant mieux pour le chanteur), mais aussi vraisemblablement de revendre les prospects à d’autres entités de markéting direct qui, elles aussi, peuvent vous revendre monts et merveilles. En gros, pour un Souchon gratuit, recevez 1€ de réduction.

A quand la carte Souch’ pour paiement de musique 3 fois sans frais avec réserve d’argent ? A quand la carte de fidélité Wouachon, avec cumul de point et back-rebate au bout du troisième album acheté ? N’hésitez pas messieurs dame, vente flash sur la dernière chanson de l’album, -15% dans le prochain quart d’heure ! Pour 2 Souchon achetés, 1 Voulzy à moitié prix ! Et n’oubliez pas le coupon de réduction en jaquette arrière de l’album, valable sur votre prochain achat en magasin (hors carburants et promotions déjà en cours).

Je le redis, c’est dommage de brader la musique comme un produit de consommation courante, surtout quand son auteur ne semble pas accrocher sur la méthode. Je suis peut-être un full sentimental, mais je comprends que ça serait dommage pour M. Souchon d’être au chômage à son âge.


Ah, au fait, si vous ne souhaitez pas vous inscrire à cette newsletter mais si vous voulez tout de même bénéficier de cette chanson, allez à


http://www.hosting-media.com/fr/medias/emi/dwd/alainsouchon_parachutedore.zip . C’est tout simplement le pointeur qui vous est envoyé par mail en passant par la procédure normale.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire